L’enfer

 La douleur, la souffrance, le désespoir

direction l'enfer

     L’enfer existe dans différentes religions (antique et moderne), elle s’oppose au Paradis. Elle signifie dans tous les cas une grande souffrance, qui est induit par la frustration, la douleur, le désespoir…. En enfer, nous retrouvons les âmes perdus, les criminelles, des hommes qui ont au cours de leur vie ont commis des péchés.

     L’enfer sur un plan étymologique, « se qui est dessous ».

Les anciennes croyances

CADRE-fantome-3Dans la mythologie mésopotamienne, l’enfer était le lieu, où les morts allaient vivre, il était gouverné par un dieu Nergal et une déesse Ereshkigal. La mort était perçue très négativement par les humains de l’époque. La mort était un aller simple vers le « Pays du non retour ». Le mort allait dans un monde norme et ténébreux, sans espoir, ni jugement. Ils pensaient que nous étions condamné à manger de la poussière et de l’eau boueuse. Dans ses mythes, seuls les dieux y réchappent.Num-riser0010-copie-1

CADRE-fantome-3Dans les mythe gréco romains, le monde des morts étaient l’opposé du monde des vivants. Les humains vivent au dessus de la terre et les morts sous la terre. Les humains ont un corps physique, les morts sont matérielles (les ombres). A la mort, le défunt passait devant trois juges (Eaque, Minos, Rhadamante), pour trois direction différente, le paradis, un lieu paisible ou l’enfer (le Tartare).

     Le Tartare ou le monde des morts est gouverné par le dieux Hadés et sa femme Perséphone (mythe grecque) ou par Pluton et Proserpine (mythe romain). Les dieux sont perçus comme des tyrans, sans cœur, et leur femme subisse leur cruauté.

Les croyances actuelles

CADRE-fantome-3Mythe chrétien

un des chapiteaux de la façade de l'église d'Aubeterre sur Drome.

un des chapiteaux de la façade de l’église d’Aubeterre sur Drome (Charente, France).

     A partir du Moyen Age, nous voyons apparaitre sur les façades des églises, des sculptures représentant l’enfer et au dessous ou dans l’église, nous avions des vitraux, des sculptures louant le paradis. Les chrétiens vont faire une dissociation très forte entre l’enfer et le paradis. L’enfer est facile d’accès mais le paradis se mérite, pour cela il faut être un bon chrétien. Même aujourd’hui, dans les rites du baptême, la cérémonie dit que nous devons protéger de Satan et de l’enfer, le nouveau baptisé.

      L’enfer chez les chrétiens, est un point très important. Ce lieu est gouverné par Satan et tous ses acolytes, les anges déchus, les sorcières et les démons. C’est un monde hostile, recouvert de braises, senteur la chair brulé, nous entendons le bruit des chaines et des hurlements et l’air est vicier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s