Mythes et Légendes Nordique (germanique et scandinave)

    La mythologie Nordique est un ensemble d’histoires, de légendes du peuple vivant en Europe centrale entre le Rhin et le Danube et en Europe du Nord.

     

Histoire

carte simplifié de la Germanie au Ier siècle (en orange) et de la Scandinavie (violet).

carte simplifié de la Germanie au Ier siècle (en orange) et de la Scandinavie (violet).

      En Europe centrale (Germanie),  en Europe du Nord (Scandinavie) et sur les îles britannique, vivaient des peuples qui priaient pour un panthéon de Dieux et croyaient aux esprits de la nature (elfes…).

   C’est pour cela que la mythologie Germanique a des similitudes, des points en communs avec la mythologie Scandinave et Bretonne… Et qu’il est difficile de faire la part des choses surtout entre les mythes germaniques et scandinave. Les différences se sont-elles faites avec le temps ou par un lissage culturel ?

    Les Romains de l’Antiquité en voulant conquérir de nouveaux territoires. Ils ont poussé les tribus vers de nouvelles terres. Conséquence, il y a eu un brassage de culture dans l’Europe occidental, centrale et nordique.

    Au Véme siècle, les mythes et légendes germanique passent de force aux oubliettes, face aux christianisme. Puis du VIII au XIéme siècle, les vikings ont apportés sur les côtes d’Europe occidentale et nordique , un nouveau brassage culturel. Puis au XIIéme siècle, c’est autour des mythes et légendes scandinaves d’être balayé. La mythologie scandinave a tenu bon, à cause des conditions climatiques et de la géographie des lieux.

     Malgré tout, certaines histoires sont coriaces et elles sont venues jusqu’à nous. Nous pouvons remercier l’auteur de l’Edda, qui a retranscrit certaines textes. Mais le soucis c’est qu’il est possible que les textes soient vu et perçu par un chrétien pour les chrétiens. Si il est si difficile d’avoir des informations sur les mythes et légendes Nordique, c’est que les nordiens avaient l’écriture mais il s’en servait que pour dire des choses importantes à leurs yeux.

Les dieux et déesses

     Dans la mythologie Germanique, nous retrouvons deux familles les Ases (Odin, Thor, Balder…) et les Vanes (Freya, Freys…). Ces deux familles sont toujours en guerre l’une contre l’autre, les Ases finiront par gouverner les Vanes.

 

miniature étoileLes personnages récurrents

 ♦    Balder, dieu de la lumiére

♦     Freyja, la déesse mère (fécondité/amour). La déese Frig et Freyja ne semble ne fait qu’un dans la mythologie germanique.

♦     Freys, dieu de la prospéritéfreya

♦     Fregga, déesse du mariage

♦     Iduunn, gardienne des pommes de jouvence. Nous retrouvons ce mythe dans la mythologie Bretonne (celtes), avec les fées gardiennes des pommes de l’île d’Avalon.

♦     Heimdal, gardien des Dieux

♦     Holder, dieu des ténèbres

♦     Loki, dieu du mal

♦     Odin, dieu de la guerre

♦     Thor, dieu de la foudre

♦     Walkyries, guerrières d’Odin qui choisissent les âmes des guerriers mort sur les champs de bataille, pour les mener à Walhalla (équivalent à Avalon dans les mythes Bretons).

Les histoires germaniques

Le peuple germanique a aussi ses histoires,

♦     La chanson des Nibelungen  : est une épopée médiévale (XIIIéme siècle) contant une histoire avec des nains (les nibelungen), un trésor, une siréne (la Lorelei) et un héros. Il semblerait que les scandinaves ont aussi conté l’histoire.kobald

♦    la chasse fantastique : connu dans beaucoup de région d’Europe (origine celtes, germanique et scandinave) et aussi au Canada. La chasse fantastique, chasse galerie ou chasse nocturne est une manifestation d’esprit, qui se caractérise par un bruit assourdissant dans les airs.

♦    Le peuple peuple : connu dans la totalité de l’Europe. Nous retrouvons des elfes, des nains (kobold, erkling…) , des fées (Berchta…) et des changelings.

♦   les frères Grimm : ils ont contés des histoires de leur région natale (Allemagne). Dans les histoires typiques nous avons « le joueur de flûte de Hamelin » et « les musiciens de Brême ». Certaines histoires se trouve aussi dans les contes de Perrault (conteur français), ce qui prouve ce brassage culturel entre les pays européens au cours des siècles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s