Sainte Hunne

La sainte lavandière

Le petit village de Hunawihr (France, Alsace), porte le nom d’une Sainte, la sainte Hunne ou Huna. Autour de l’an 600, Hunon et Huna (fille de Saint Sigismond, 620-679) firent baptiser leur fils Dieudonné par un ermite (Saint Déodat de Nevers). Le seul enfant que le couple a eu, va rentrer dans les ordres à l’Abbaye d’Ebersmunster. Donc après la mort de son mari, Huna en dépit de son titre de noblesse, va aider les pauvres. Elle les servait, les loger, les nourrissait, leur laver leur vêtement, les soigner dans le lavoir. Par ses faits et surtout ses miracles, les habitants se moquèrent d’elle ou la nomma la sainte lavandière.

Des reliques de la sainte furent longtemps préserver avant d’être détruit ou dispatcher (en 1540) et on oublia son culte (15 avril ou 7 juin). Cependant, la sainte n’a jamais quitter le lavoir. On lui confère un miracle post mortel, une année de disette, elle aurait transformer l’eau en vin et donner une année de récolte extraordinaire.

Hunawihr (France, Alsace) lui doit son cépage et ses vignes !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s