0

Grande Goule

Dragon poitevin

     A Poitiers (Vienne, Poitou Charente), vivait un dragon, qu’on appelait la Grand’Goule. Le monstre était une gargouille, un dragon des eaux (il vivait dans le Clain). Il est décrit avec une trés grande bouche, des dents aiguisés…

     Au moyen Age (VIéme siécle) à Poitiers, Sainte Radegonde, fonde une congrégation de religieuse, dans l’abbaye Sainte Croix. Quand les eaux du Clain inondaient les berges, la grand’Goule se faufilait dans les labyrinthes de Poitiers (là bas, il y a autant de rue sous terre que sur terre).

    Donc, le monstre se faufilait dans les labyrinthes et remontait jusqu’au souterrains de l’abbaye. Et dévorait les pauvres malheureuses qui s’y promenaient. Sainte Radegonde décida d’en finir avec ce monstre qui mangeait ses sœurs. Elle descendit dans les labyrinthes, munit d’eau bénite et du crucifix. Et quand elle le croisa, elle fit une prière et lui jeta de l’eau bénite au visage, le monstre s’enfuit à jamais dans les eaux du Clain et jamais on le croisa dans le labyrinthe de Poitiers.


      ♦  En patois charentais, la Goule c’est la bouche, donc avoir « une grande goule », se traduit par « parler fort » et avoir de la goule veut dire « parler beaucoup trop ».

      ♦  Le monstre s’appelle « la grand’goule » est non « grande Goule », le « e » de grande est naturellement avalé, car les charentais mangent les « e » quand ils parlent.

      ♦  Il existe une autre fin à la légende, St Radegonde n’aurait pas lancé de l’eau bénite, mais un gâteau « le broyer du poitou » ou « le casse-museau ». Le gâteau se serait casser sur le nez du monstre. Et oui, quand on mange un broyer, il faut le casser par son centre.

Visite les lieux de la légende

      Si vous voulez voir le lieu mythique où c’est passé la légende. Il vous faudra aller à Poitiers (Vienne, Poitou Charente) et vous placez face à l’église St Radegonde, ce lieu de culte à été fondé pour remercier la sainte d’avoir chassé la grand Goule.

carte googlemap

pour voir des représentations du dragon

♦ juste devant l’église St Radegonde, vous trouverez un boite de nuit, dans ce club vous trouverez au dessus du bar, un buste de dragon.

♦ au musée Sainte Croix de Poitiers, il y une représentation en bois du monstre.

…..Si vous avez fait le chemin, ne partez pas sans visiter Poitiers, il vous faudra une bonne journée voir plus si vous voulez tous voir et une bonne paire de chaussures (les côtes sont rudes). Poitiers est une ville historique qui est née autour du IIéme siècle, elle est fondé sur un promontoire et à ses pieds coule le Clain. La partie la plus ancienne le quartier épiscopal, qui part de la Cathédrale Saint Pierre, en passant par le Baptistaire Saint Jean, Église Sainte Radégonde et se finit dans les eaux du Clain. Vous observerez des maisons à pans de bois, des hôtels en pierre majestueux…. Puis vous avez la partie la plus haute et plus moderne, avec son centre vielle, son église Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (fondée sur une structure romane, la cathédrale gothique est du XIVéme).

Publicités
0

Dragon Russe

Serpent du Mal incarné

     Dans la mythologie Russe, le dragon est vu comme du serpent, un démon. Car la Russie est placé entre deux continents et deux visions fort différente du dragons. Le dragon européen est de feu et celui de l’Asie est d‘eau. Le dragon Russe est la lutte entre le mal et la virginité.dragon-rouge

Tchoudo-Youdo

Ce dragon est associé au mal et aux malheur. Il prend la forme d’un dragon ou d’une baleine. Il est vu sous sa forme dragon, avec plusieurs têtes (souvent 6). Il vit dans le milieu aquatique donc ne crache pas de feu. Les sauroctones les traquent et trouvent souvent leur nid sous les ponts. Ils les tuent avec des sabres (épée utilisait en Russie) ou des massues. Il est écrit plusieurs techniques de mise à mort car ils ont plusieurs têtes et celle ci repoussent comme pour l’hydre.

Zmeï Gorynytch

Dragon d’eau a trois têtes qui vit dans les montagnes, il a pour caractéristique de dormir sur son trésor. Son trésor est composé de pièces, d’objet précieux, mais aussi d’humain souvent des princesses et des chevaliers. Il peut être mesquin car il a la capacité de se métamorphoser en humain, balai ou rocher.

0

Les monstres marins

terreur des mers et des océans

kraken

    L’histoire des peuples, les mythes et les légendes, nous content la rencontre entre les hommes et les animaux de la mer et des océans. Certains monstres sont des animaux réelles (la baleine, le calamar géant, le narval….) et d’autres plus imaginaire (le kraken, les serpents de mers, les sirènes…), ils font parties des récits de la mer, de nos peurs. La mer, les océans et les abysses sont des lieux mystiques et dangereux. Car l’eau est sombre et profonde, les animaux sont cachés et parfois inquiétant. Avez vous déjà regardé la nage discrète d’un crocodile dans un milieu naturel ? ou bien la peur dans les yeux des hommes face à un aileron ? Il ne faut pas oublié que la mer a engloutit bien des marins et les côtes cassées bien des coques de navires. Aujourd’hui, 75% des fonds marins restent inexplorées, car l’homme n’a pas le matériel scientifique pour y descendre et peut être l’envie.

    miniature-poisson la baleine, aujourd’hui on la sait inoffensif, mais elle a terrorisé bien des marins. La baleine blanche reste le monstre absolut, elle fut décrit dans « Moby Dick ». Elle est présente dans de nombreux mythes.

dans les religions abrahamique, elle a engloutit Jonas, mais aussi, Pinocchio et son père dans un conte Italien.

dans la culture Bretonne, la baleine est une métamorphose de Morgane et aussi un serviteur de la mort qui transporte les marins noyés.

    miniature-poisson lcancere cancer, un immense crabe rouge, nous le retrouvons dans les signes du Zodiaque.

    miniature-poisson le capricorne, un hybride mi chèvre mi poisson ou mi bouc mi dauphin. Nous le retrouvons dans les signes du Zodiaque.

   miniature-poisson la Gargouille, monstre plus souvent des eaux douces

   miniature-poisson le Kraken, monstre marin décrit de plusieurs formes, en baleine, en pieuvre, en poulpe, en serpent.

    miniature-poisson le Léviathan, présent dans la mythologie Phénicienne puis dans les religions Abrahamique. Ce sont des dragons des eaux qui commande les monstres marins. Ils sont assimilés au chaos.

   miniature-poisson le monstre du Loch Ness, dit Nessie. En Écosse, dans un lac, vit un serpent géant.

   miniature-poisson le requin, le loup des eaux. Poisson qui nettoie les mers, très utile pour l’éco-système des mers et des océans. Il n’y a que 5 espèces dangereuses pour l’homme (sur 465), cependant Il est aujourd’hui en voie de disparition. Car les hommes ont peur de lui. Mais ce mythe du dangereux requin est moderne, il date du XXéme siècle. Il fut conté par des films d’horreurs comme « les dents de la mer ». Il faut savoir que l’éléphant (symbole de la sagesse) est plus dangereux qu’un requin (symbole de la cruauté).

    miniature-poisson le serpent des mers, serpent gigantesque qui vit dans les mers du Nord de l’Europe.

    miniature-poisson Sirène et Triton, mi homme mi poisson, ils peuplent la grande majorité des mers.

0

Dragon rouge de l’apocalypse

Dans la bible, dans la dernière partie écrite par St Jean qui s’intitule l’apocalypse (la fin des temps). Il est notion d’un titanesque et redoutable dragon rouge .

Physiquement

Ce dragon est décrit comme un énorme serpent rouge feu, qui possède 7 têtes et 10 immenses cornes. Sur chaque tête, nous observons 7 diadèmes. Sa queue a le pouvoir de faire tomber les étoiles sur la terre. Quand il crache, il vomit de l’eau en grande quantité, de la taille d’un fleuve.

dragon-rouge

 

L’histoire

St Jean explique que le dragon rouge de l’apocalypse était sur le point de dévorer un nouveau né, juste mit au monde par sa mère. Mais Dieu fit disparaître l’enfant, qui a pour destinée de diriger toutes les nations avec un sceptre de fer. Dans la confusion, la mère s’est enfuie et l’armée de Dieu a attaqué le dragon. Celui-ci tomba sur terre et pourchassa la mère de l’enfant. Pour l’attraper, il vomit un fleuve. Mais elle fut secourue par dieu qui lui offrit deux paires d’ailes du grand aigle. Elle se mit en sécurité dans le désert.

Ne pouvant pas atteindre la mère, le dragon alla attaquer les enfants de Dieu (les croyants). Le dragon rouge, qui était Satan, appela des bêtes. Il se fit des admirateurs (qui ont un tatouage 666 sur leur front ou leur main) qui le glorifiaient lui et ses monstres. C’était le chaos sur terre.

Mais trois anges viennent avertirent les hommes […]. Il fut tué par l’archange Michel et tomba dans les abîmes de la terre, en emportant avec lui les glorieux anges guerriers.

 

Comprendre ce passage

♦    l’Archange Michel : est un personnage très important des religions abrahamiques. Il est sauroctone (tueur de dragon) et la main droite de Dieu. L’armée de Dieu est une armée d’anges.

Satan est métamorphosé en dragon et tué sous cette forme. Satan est présent dans toutes les religions abrahamiques. Il représente le mal absolu, l’accusateur et l’adversaire.

Homma à cheval en train de tuer une bête (mur de Grimaud, Vars, France)

Homme à cheval en train de tuer une bête (mur de Grimaud, Vars, France)

Satan se transforme en dragon rouge feu. Cependant, il vomit de l’eau donc c’est une gargouille. Ce qui est paradoxale, car le mal dans la culture Biblique est souvent représenté par le feu et l’eau est symbole de vie. Est ce une erreur de transcription ? Il faut savoir que dans les histoires, les dragon de feu sont tués, alors que les dragons d’eau sont dominés. Dans l’apocalypse, le dragon rouge est dominé puis tué.

Dans ce passage de l’apocalypse, Dieu avertit qu’il gagne toujours contre le mal (dragon, démon, péché …) car il est le possesseur et gardien du bien  (le nouveau né…). Le sacrifice des anges à la fin montre la fidélité que les hommes doivent avoir en Dieu.

Dans la théorie, il est conté que l’apocalypse est une métamorphose des persécutions qu’on subit les chrétiens. Elle explique aux chrétiens que Dieu les sauvera.

Dans l’histoire, la mère reçoit des ailes d’un aigle. Elle reçoit des ailes ou l’aide d’un aigle ? Sur un plan symbolique, l’aigle représente la puissance de Dieu. Certains pensent qu’elle a reçut l’aide d’un hippogriffe (symbole : courage et de fidélité).

1

Amphisbéne

 Créature mi serpent mi oiseau avec deux têtes.

     Cette créature est souvent dessinée sur les blasons.

Histoire

    amphisbéne Amphisbène vient du Grec « amphisaina », qui veut dire « marche par les deux bouts ». Pour les Grecques, il est venimeux et il ressemble plus à un gros serpent à deux têtes.

     Dans la mythologie Romaine, le premier Amphisbène serait né du sang qui a coulé de la tête tranché de Méduse. Ensuite, le moyen Age a adoré cette créature. L’amphisbène a été mis sur de nombreux blasons, pour symboliser la victoire du bien sur le mal (explication : il représente le courage des chevaliers à tuer ses horribles monstres). A partir de cette époque, l’amphisbène est plus représenté avec des pattes et des ailes.

     Dans le bestiaire du moyen Age, l’amphisbène est classé dans la famille des dragons et il aurait des vertus médicinales.

caractéristique

     L’amphisbène est mi oiseau, mi serpent avec deux têtes, souvent elles sont à l’opposer l’une de l’autre. Il y a toujours une des deux têtes qui est réveillée. Il est soit très petit de la taille d’un renard à très grand plus de trois mètres. Il se nourrit de cadavres et d’œuf. Il a pour caractéristique de mordre ses victimes, mais ne semble pas vénéneux. Il ne peut pas voler mais courir plus vite que l’éclair. Il a le don d’hypnose grâce à ses yeux aussi beaux que des diamants. Il a le don régénération comme l’hydre, il se recolle quand on le coupe en deux. Il est de couleur argenté ou noire.

     L’amphisbène est féminin ou masculin, certains pensent qui est même androgyne.
L’amphisbène est parfois mis en lien avec le basilic, car il peut lui aussi commander les autres serpents.

0

Gargouille

Monstre aquatique

JANV07--3--copie-1

     Sur le plan étymologique les gargouilles dérivent du mot les gargouillis, les bruits de gorge. Les gargouilles sont donc, des monstres aquatique, elles naissent dans le limon des fleuves et des rivières. Elles ont la peau écaillaient telles un dragon ou poilu comme les loups ou des lions. Elles ont un corps svelte ou épais et parfois des cornes. Enfin, les gargouilles ont très souvent des pattes ornaient de griffes terrifiantes.

     D’après la légende de l’église de Rouen, les gargouilles sont devenues les protectrices des églises chrétiennes, après que St Romain les a attrapé et tenue en laisse. Depuis, elles hurleraient quand le mal s’approche (sorciers, démons…) de l’église.

     Maintenant, vous comprenez pourquoi, les églises romanes et gothiques ont pour ornement à la fin de la conduite d’écoulement des eaux, des gargouilles. Qui recrachent l’excès d’eau des toits par leur gueule. Les autres monstres décoratifs (les statuettes de monstre)  ne sont pas des gargouilles, mais des chimères.

La légende de St Romain et de la gargouille

carnet-de-voyage--7-

     Il y avait, dans les marécages qui bordaient la Seine, un épouvantable monstre qui dévastait les environs et que les rouennais terrorisés avaient appelé La Gargouille. Lorsque Saint Romain décida d’affronter la bête, la seule personne qui osa l’accompagner fut un condamné à mort. Le miracle se produisit : le monstre fut dompté par l’évêque et par sa croix, tenu en laisse avec une simple étole et ramené à Rouen par le condamné, qui par la même occasion venait de sauver sa vie. Quant à la Gargouille, on la brûla en place publique. Ce miracle donna lieu au « privilège de saint Romain » qui sauvait la vie d’un condamné tous les ans jusqu’en 1789.

0

Salamandre

Élément du feu

 SALAMANDRE

          La salamandre appartient à la famille des batraciens, elle est reconnaissable à ses taches (en général : noir et jaune) et son corps de lézard.

           Dans le monde fantastique, la salamandre est un animal mythique. Autant, la salamandre est décrite comme ci-dessus, autant elle est dessinée avec une tête de singe et un corps de lézard.

           Elle fait partit de la grande famille des dragons, c’est pour cela qu’elle est un élément du  feu. Ensuite, elle a pour caractéristique de supporter la chaleur et les flammes sans se consumer. Sa caractéristique première est de couper le feu, par le fait qu’elle crache de l’eau par sa bouche. Son symbole est l’immortalité, car elle sait se régénérer.

            C’est par ses caractéristiques qu’elle devient un symbole.

           ♦    François I° (roi de France pendant la Renaissance) la choisit pour devenir son emblème et son dicton « je l’entretiens et je l’éteins ».

             ♦    Les alchimistes représentent le mercure par une salamandre.