Vidéo
0

Rose Hall Great House

Maison Hantée

 

….. En Jamaïque (Antilles), nous pouvons visiter une magnifique maison blanche Rose Hall Great House. Au regard des commentaires, il faut la visiter la nuit et avec le guide.

….. En 1820, John Palmer épouse Annie Paterson. Elle a tout jusque 17 ans, elle est très belle, orpheline et élevée dans la magie Vaudou Haïtienne. Elle aimait aussi se balader sur son cheval qui avait 3 pattes blanches et une noire. Les rumeurs courent sur un comportement  sexuelle insatiable et son plaisir vicieux quand elle regardait les esclaves se faire fouettés.

….. Après une énorme dispute avec son mari, il fut retrouvé mort le lendemain. Elle aurait empoisonné son café. Un esclave aurait eu des informations sur le décès de son mari mais lui aussi meurt. Annie Paterson devient la propriétaire d’une immense plantation de canne à sucre et de 200 esclaves.

….. Les rumeurs courent sur elle, elle est accusée de tuer les esclaves qui auraient partager sa couche. Cependant la terreur se fait juste, car elle poignarda son second mari et elle étrangle son troisième mari (ou il fut étranglé par son amant). En 1831, la maison fut en partie détruit lors du soulèvement des esclaves contre Annie Paterson.

….. Depuis son fantôme hante la plantation. En 1878, lors d’un rite, Annie le fantôme conduit le sorcier a la découverte d’une poupée vaudou cachée.

Publicités
0

Cauchemar

peur de la nuit

    Nous nous sommes tous réveillés au moins une fois, en sueur ou tremblant après un cauchemar .Le cauchemar est un rêve qui créé en nous, une sensation d’oppression, de peur, d’horreur et d’anxiété. Dans un cauchemar, nous vivons une situation de danger.  Et seule, le réveil nous libère !!!

Les cauchemars

.

Le cauchemar est un être qui passe par le trou de serrure. Et se hisse dans votre lit par le bout du lit ou par un pied hors de la couette. Ce fantôme monte sur vous et vient se poser sur votre torse. Vous ressentirez une sensation d’oppression, votre respiration se trouvera écrasé, parfois la sensation d’être pris à la gorge se fait sentir.  Ce fantôme peut vous tuer, je vous conseil de ne pas dormir seul, pour avoir quelqu’un à réveiller au cas où, vous ne pourrez vous en libérer seul. Où d’avoir prés de vous, une lumiére pour l’éblouir ou un couteau en fer pour le chasser.

Le fantôme cauchemar est souvent décrit comme une veille femme, mais il peut porter bien d’autres visages.

 

Les différents cauchemars

.

Un cauchemar et son contenu est différents d’une personne à l’autre. Alors il est difficile savoir qui en est l’origine, notre inconscient ou un être maléfique.

…..♦ La chimère est un animal effroyable, qui symbolise souvent le cauchemar sous une forme iconographique.

…..♦ Les drudes sont des fantômes cauchemar allemand ou autrichien

…..♦ Les elfes, ne sont pas tous bons. Certains, les Alps s’amusent à faire cauchemarder les gens pendant leur sommeil.

…..♦ Les succubes et incubes sont des démons qui ont la faculté de nous influencer par les rêvés.

…..♦ Les vampires hypnotiseurs  ou vampires psychiques vont se nourrir de votre énergie vitale (qui n’est pas du sang), ils ne laissent pour souvenir de leur vision, des cauchemars.

 

Conseils

.

pour éviter les cauchemars, il est recommandé de

…..♦ mettre une pierre creuse dans sa maison

….♦ porter un pentagramme

…..♦ attraper l’esprit par les doigts (conseil personnel, retourner le petit doigt, ça fait très trés mal)

 

0

Le petit homme rouge des Tuileries

fantôme du palais des Tuileries

direction l'enfer

     A Paris (France), il existe un petit homme rouge qui terrorise la monarchie. Cela semble être le début d’une histoire drôle mais pas du tout.

En 1564, Catherine de Médicis voulut agrandir le Louvre. Elle déloge avec autorité les habitants, des Tuileries. A l’époque, c’était des hangars et des fabriques de tuiles. Au milieu de tout cela, il y avait une boucherie, où Jean l’écorcheur vivait. Il refusa de partir. La régente le fit tuer.

Jean l’écorcheur revient parmi les morts et hanta la reine pendant des années. Mais il ne s’arrêta pas à Catherine de Médicis, il terrorisa beaucoup d’autres rois et reines.

♦ 13 mai 1610, on le voit au couronnement de Marie de Médicis, le lendemain le roi (Henri IV) est assassiné.

♦ Louis XIV le voyait avant chaque drame, les batailles, la mort de Mazzarin ou bien ça propre mort.

♦ Marie Antoinette le vit plusieurs fois en 1792. Elle aurait même tenté de demandé de l’aide à un magicien de l’époque.

♦ Napoléon Bonaparte a eu beaucoup de conseils du petit homme rouge, grâce à lui il a gagné énormément de batailles. Cependant, Napoléon s’est peut être couronné empereur mais un jour il a été trop orgueilleux pour l’écouter. En 1815, Napoléon le vit, quelques jours plus tard il perd Waterloo. Et la suite serait une descente en enfer.

♦ Il fut aperçut le 13 février 1820, le lendemain le duc de Berry héritier du trône de France est mort.

En Mai 1871, le palais de Tuileries brulent pendant 3 jours, les parisiens le virent pour la dernière fois. En conclusion, si jamais le projet de reconstruire des Tuileries aboutit et que la France n’est plus une république, nous pourrions être sur de le revoir. Ce personnage est un familier qui prédit la mort de la monarchie. Pour l’instant, il peut dormir en paix.

0

Les Lavandières

 Fantôme de femme qui lave son linceul ou son linge la nuit

Origine

     Le mot lavandière était autrefois donnée aux femmes qui passaient leur journée à laver le linge dans les lavoirs.lavandiere

    Donc par extension, les fantômes de femme qui lavent leur linge la nuit, sont des lavandières.

La cause de leur mal

     Toutes les femmes ne se transforment pas en lavandière. Voici les différents cas possibles :

          ♦ Des femmes dont leur linceul était sale, quand elle fut enterrée. Le linceul est un drap qui entoure les morts pour les protégés. Si il était sale, le mort ne pouvait pas accéder aux portes de l’au de-là. Les lavandières passent dont chaque nuit à laver leur linceul dans l’espoir de passer dans l’autre monde.

          ♦ Des femmes avares, qui ont économisé sur le savon, en utilisant à la place des cailloux. L’avarice est un péché capital dans la religion chrétienne.

   ♦   Les femmes qui ont nettoyé leur linge, le dimanche. C’est le jour du repos.

          ♦ Des femmes mortes en couche avec leur enfant, souvent leur linge était souillé.

          ♦ Des femmes qui ont pratiqués l’avortement, acte puni par l’église.

Les différentes Lavandières

      Les lavandières de nuit sont contées en Bretagne, sous le nom de Kannerezed-noz (kannerezed =lavandière, et noz=nuit). Mais elles peuvent être présentes partout, où il y a des lavoirs, des fontaines… des points d’eau où les femmes venaient battre le linge. Cependant, c’est surtout dans la culture celtique que nous les retrouvons, sous différents noms en fonctions des régions :

          ♦ En Irlande et Angleterre on parle de Banshee

         En Écosse de Bean Nighe

         ♦ Au Pays Basque, on conte les légendes de la lamia. Cependant la lamia est sympathique, elle fait partie de la famille des lutins.

Caractéristiques

      La lavandière est un fantôme très dangereux, sauf pour la femme qui semble être immunisé.lamiagd Elle est vêtue d’une longue robe, elle a souvent de très long cheveux (autrefois c’était une coupe à la mode). Souvent les légendes content, qu’elles sont des vieilles femmes, mais sur ce point, méfiez vous ! Enfin dans certains histoires, elle pleure, elle gémi ou elle cri. Elle est souvent très courtoise et douce à votre encontre. Elles peuvent être seule ou en groupe.

Conseils

      Pour lui échapper il faut suivre quelques conseils :

           Si une lavandière vous demande de l’aider à essorer son linceul et à l’étendre. Il suffit de tourner le linceul toujours dans le même sens. La lavandière ne comprendra pas pourquoi l’essorage ne s’en fini pas, vous laissera partir de fatigue. Si vous essorez le linceul en le faisant tourner dans les deux sens, vos os se briseront sur place.

            Si vous entendez du bruit la nuit prés d’un lavoir ou d’une fontaine, éviter d’être curieux. Si jamais vous allez voir, éviter de vous en approcher de trop prés, garder vos distantes, pour ne pas vous faire assommer par mégarde par un battoir. Mais ne refusez pas de les aidez, si non, elles vous noieront dans l’eau du lavoir.

           Si vous voyez une femme étendre son linge la nuit de pleine lune, soit c’est votre voisine qui veut faire blanchir son linge, soit c’est une lavandière, donc éviter d’aller dire « bonsoir » ou d’être vu, au cas où.

0

Histoire vraies de fantôme

        Les vraies histoires de fantômes sont souvent étrange et inquiétante. Les plus connues sont les histoires de dame blanche ou d’esprits frappeurs. Elles nous sont reportés dans les médias, dans les mains courants et autres.

La dame blanche des scooters

          autostopL’histoire hallucinante d’un jeune homme qui a transporté le fantôme d’une jeune fille sur son scooter, a mis en émoi la population de Castellamare-di-Stabia, près de Naples.

          Le jeune homme, qui conserve l’anonymat, rentrait à Castellamare en scooter sous une pluie battante lorsque, sur le bord de la route, il vit une jeune fille qui lui faisait signe d’arrêter, ce qu’il fit. La fille, d’une très grande beauté, lui demanda de le conduire jusqu’à un carrefour proche. Le jeune homme la fit monter sur le siège arrière et, retirant sa veste, la lui posa galamment sur les épaules, car la soirée était fraîche. Arrivés au carrefour, la jeune fille descendit, indiqua au jeune homme la maison où elle habitait, elle lui dit son nom, elle lui demanda de revenir le lendemain pour chercher sa veste et elle est partie. Le jeune homme subjugué par son charme n’insista pas pour récupérer sa veste, se disant même que cela lui donnait un prétexte pour la revoir. Le lendemain, il frappa à la porte de la maison et demanda à voir la jeune fille : « Anna ? Mais qu’est-ce que vous demandez là ? Il y a bien deux ans qu’elle est morte dans un accident de scooter », lui répondit avec stupeur les proches de la demoiselle. Le jeune homme raconta son aventure. On lui montra la photographie de la jeune fille, qu’il reconnut parfaitement. Le lendemain, on retrouvait la veste non loin de là, sur la tombe de la jeune fille, au cimetière…

<

La légende de l’auto stoppeuse

          CFEMME’est un samedi soir de décembre 1979. Michel P. sort avec ses amis. Il doit prendre le volant, car il est un de seul qui possède une voiture. Il fait des allers-retours entre Limoge et Naixon où se situe une petite boîte de nuit. Lors de son second voyage, il aperçoit une forme blanche plantée dans un virage près de la discothèque : c’est une femme toute vêtue de blanc. Il décide de l’embarquer avec lui, car elle lui dit qu’elle va à Limoge rejoindre des amis pour une fête. Durant le trajet, il la détaille du coin de l’œil : 20-25 ans, vêtue d’une robe blanche très années 60, très jolie, mais très peu bavarde. À l’approche du pont de la Révolution, la passagère s’anime soudainement : « Attention, ce tournant est dangereux ! » Michel sourit, car ce virage il le connaît très bien. Tout à coup, un cri plaintif le tire de sa concentration : la passagère a disparu. Michel stoppe sa voiture et il en fait le tour ; aucune trace de la jeune femme. Lors de sa déposition à la gendarmerie de Limoge, on lui explique qu’il n’est pas le premier à vivre cela. Cette jeune femme fait régulièrement le même trajet pour ensuite disparaître au pont, l’endroit où elle trouva la mort vingt ans auparavant.

 

0

Le hollandais volant

Le bateau fantôme des Océans.

hollandais

          Le Hollandais Volant était un somptueux navire de commerce du 17°siècle, qui venait d’Hollande. A l’époque, les hollandais étaient sur toutes les mers, ils étaient les rois du transport maritime. De plus,  les capitaines de bateau étaient des explorateurs et des marins expérimentais. Enfin, certains pensent que le Hollandais volant serait un mythe, car les anglais étaient en rivalité avec les hollandais et ils avaient perdu un bataille. Alors peut être les anglais ont conté une histoire, pour mettre des bâtons dans les roues des hollandais et les faire tomber de leur estrade. Et ce mythe a été retranscrit plus tard dans un ouvrage littéraire.

                Cependant il faut savoir que entre 1861 et 1960, des capitaines ont vu le Hollandais volant, au niveau du cap de bonne Espérance et ils est difficile de dire que ces marins ont eu une hallucination ou qu’ils ont vu autres choses.

La légende

           Le « hollandais volant » avait pour capitaine Vanderdeken, un homme sans foi ni loi, ne se souciant que de lui et des affaires. Il est dit de lui qu’il blasphémait à tout va. Et poussait son équipage, même quand le vent était fort, il demandait d’aller encore plus vite.

          Lors d’un voyage, le bateau longeait l’Afrique, les vents ne se lèveraient pas, pas un vent ne vient à souffler dans les voiles. Perdant du temps et de l’argent ! Le capitaine refusa toute escale pour acheter des vivres fraîches et autres… Quelques jours plus tard, il hurla au diable de faire avancer son navire en échange de son âme.

          Là les vents montèrent et une tempête s’abattit faisant avancer le navire à en rompre le mat. Les marins hurlaient de peur en manœuvrant le navire, le capitaine quand à lui s’attacha au mat pour ne pas être emporté par les vagues et les vents violents.

           Le navire n’est jamais arrivé à bon port et l’on raconte que lors des tempêtes on peut voir le navire vêtu de voile rouge. Au loin on entend le hurlement des marins.

          Enfin, le capitaine Vanderdeken compléterait son équipage, en gagnant dans des parties d’échecs ; il jouerait toujours avec les pions noirs.

0

Banshee

Fée fantomatique des légendes Irlandaises et Ecossaises

 blanche-biche

     Nous la retrouvons principalement sur les îles britanniques (Irlande et Écosse) et en Bretagne (Anglaise ou Française). La banshee fait partit de la famille des fées du destin, par extension nous pouvons aussi l’assimilé à la famille des fantômes messagers.

 femme-nue     Nous la retrouvons sous différents noms « Bean-sídhe« (gaélique), « Bean Sì » (Irlandais), et banshee sont nom officiel depuis le XVIIIéme siècle.

     Dans la culture celtique, se sont les femmes qui guident les Hommes vers le Sidh (l’autre monde celtique). D’où l’origine de son nom, « bean sídhe », soit « la femme du Sidh ». C’est pour cela qu’en Irlande, nous la retrouvons parfois sous ce nom « Bansidh ». Enfin, Bansidh est le nom d’une déesse (messagère des dieux) dans les mythes Celtiques.

 

Ses caractéristiques

CADRE-fantome-3 La banshee annonce toujours une mort imminente, mais elle ne tue pas. Elle est souvent seule, mais il est possible de voir plusieurs Banshees en même temps. Cela présage d’une catastrophe, le malheur va frappé plusieurs familles. Car une banshee est fidèle à une famille et elle se montre ou elle est entendu de tous les membres.

lamia CADRE-fantome-3 Elle apparaît surtout la nuit, sans lieu de prédilection. Elle est vêtue de blanc, au teint diaphragme, aux cheveux longs en bataille. Physiquement, elle a la beauté des fées du destin, soit très belle ou son visage est ridé ou abîmé par la vie.

Parfois, elle pleure et ses yeux sont rouges de sang. Cependant, par timidité, elle peut apparaitre sous forme animal, la chouette, le corbeau, le roitelet.

CADRE-fantome-3    Elle pousse toujours un cri effroyable mais ne se montre pas à chaque fois. Le hurlement de la banshee est variable en fonction des légendes, un mélange de loup, d’oie, de cri d’enfant, de plainte…  Par ce cri, les chouettes ont été assimilées à ces femmes, comme pour la dame blanche. De plus, ce cri est audible malgré tous parasites.

Si vous devez l’entendre vous l’entendrez et vous en serez terrifié. Certains disent qu’ils donnent des cheveux blancs. Enfin, en fonction du cri, nous pouvons savoir si la mort sera lente et longue ou rapide et franche.

CADRE-fantome-3Elle est une cousine de la dame Blanche, des lavandières (Bean Nighe (écosse)), des pleureuses… Il est parfois difficile de faire la différence entre elles. Pour les différencier, il ne faut pas réfléchir en lieu mais en mode d’action.