0

Jizō

Guide des âmes perdues

…..Jizō bosatsu ou  O-Jizō-san est présent dans tous les territoires bouddhistes. Il est le protecteur des voyageurs et aide les âmes perdues à retrouver leur chemin. La fête de Jizo est le 23/24 aout, c’est aussi la fête des enfants. Ils sont les rois, les parents vont au temple pour habiller les Jizos. Ils mangent des pastèques et on fait craquer des feux artifices.

…..Jizō est représenté comme un moine avec un visage d’enfant parfois une cane ou un enfant accroché à ses bras.

…..Jizo a donné sa place au paradis à sa mère, car elle était destinée à l’enfer. Du tout, il est un « bosatsu », une personne qui pourrait atteindre l’illumination, mais préfère aider les autres à atteindre cet objectif. Car Jizō a pour ambition de libérer tous les esprits de l’enfer (quête infini !!!). Dans le bouddhisme, l’importance n’est pas le résultat, mais la quête, le chemin qui mène vers sa destinée.

Jizo et le Japon

*

…..Au Japon, Jizō est une divinité particulière, il protège les enfants morts. Il faut savoir que le pays du soleil levant et le royaume des enfants. Là bas, les parents en deuil ou des parents empathiques envers les autres, installent des bavoirs rouge (le rouge est symbole de longévité et de bonne santé), des bonnets sur la statue de Jizô et déposent au pied des cailloux.

…..Dans beaucoup de religion, après la mort, les hommes arrivent au jugement dernier. Les dieux pèsent l’âme du mortel. Les bonnes âmes vont au paradis, les autres en enfer. Dans la religion bouddhisme, le jugement dernier est représenté par la traversé du fleuve divin Sanzu ou Sanzu-no-kawa. Mais les enfants et les nouveaux nés n’ont pas assez vécu donc ils ne peuvent pas accéder à l’autre monde.  En Europe, certains disent que ses âmes deviennent des esprits de la nature, les lutins par exemple.

…..Au Japon, c’est Jizo qui assure le passage du fleuve, en cachant les âmes sous son manteau. Il faut savoir que les dieux jugent dans la religion bouddhiste sont une démone Datsue-ba (奪衣婆) et son mari Keneō (懸衣翁). L’un déshabille l’âme et l’autre pèse les vêtements, plus les vêtements sont lourds plus l’âme est sombre. Et pour finir, il faut faire un tas de pierre pour accéder au paradis, d’où les cailloux au pieds des Jizôs.

Publicités
0

Lion de fo

gardien des lieux sacrés

lion-foEn Chine, depuis deux milles ans, les lions de Fo sont des statues représentant un lion (shī ), elles sont placés devant les lieux important (temple, tombe, palais….), en matière noble marbre, jade…. Souvent par deux, elles cadrent la porte.

A gauche la femelle (le yin) avec son petit sous sa patte (symbole de l’éducation). Elle est la protectrice des personnes dans le temple, le palais….

A droite, le mâle (le yang) sous sa patte, une grosse boule ( symbole de la suprématie). Il est le protecteur des valeurs et des biens du lieux.

Mais d’où vient cette idée ? Il semblerait qu’elle vienne d’Inde, le lion symbolise la royauté et les 4 points cardinaux. De plus, en Inde du nord et au Népal, il existe une légende autour d’un lion des neiges, qui représente le courage. En Chine, il n’y a pas de lion et encore moins dans le nord du pays (ils fait très froid).

Les empereurs doivent montrer leur force et cela passe par les monuments, les statues, alors il utilise cet animal pour dire « moi l’empereur, je suis supérieur à vous tous ».

Chien ou lion

Jusqu’au 17éme siècle, on parlait de « Chien de Fu-Lin » pour parlait des lions de Fo. Les empereurs comme beaucoup de roi d’Europe avaient une horde de chien, pour la chasse ou le plaisir.

Le chien dans la culture chinoise est symbole de loyauté et de sagesse.

De plus, l’animal est dit lion car il a un manteau hirsute. On peut se demander, si le lion n’était pas un « chow chow ». Cette race de chien est originaire de chine, il a une couverture de poil impressionnant, une tête de lion. Et c’est une des races de chien, les plus vieille.

 

0

Kappa

esprit de la nature du Japon

kappa

Le Kappa est un esprit de l’eau dans la mythologie Japonaise. Il vit plutôt dans le nord du Japon, sur les berges des rivières et des lacs. Il est vue comme une entité démoniaque car ils attirent les hommes et les animaux dans la rivière pour les manger. Mais il est aussi conté qu’il fait des blagues aux habitants (vol, bruitage, peur….) et qu’il est friand de concombre.

Le kappa ressemble à une tortue terrestre de 130 cm d’envergure soit la taille d’un enfant. Cependant, il a une bouche en forme de bec. De plus, le sommet de son crâne est creusé, il contient de l’eau. Et il serait chauve ou très chevelu. Le kappa a l’art de la métamorphose est peut être une tortue de grande taille ou un garçonnet avec le buste d’une tortue. Pour info, kappa se traduit « garçon rivière » en Japonais.

Pour le neutralisé, il suffit de la saluer à la japonaise, en vous penchant en avant. Il va faire de même et perdre son eau (le sommet de son crane est creusé pour retenir une eau magique).

Ou tout simplement, de lui donner du concombre, il préfère ce légume à la chair humain !!!

0

Bajang

 vampire Malaisien

bajang

     Le Bajang est considéré comme un démon en Malaisie (Asie du Sud Est), inclus dans la grande famille des Vampires. Il a pour caractéristique être assoiffé de sang comme tout bon vampire européen. Il s’en prend souvent aux nouveaux nés ou aux femmes enceintes (les vergetures signifient qu’un bajang, vous a griffé  et s’est nourrit pendant votre grossesse).

    Cependant, il n’est pas libre, il est sous la domination de son maitre. Lors d’un rituel effectué à minuit, l’esprit est recrée ou réintroduit dans un corps fictif par un un Nécromancien. Ensuite le magicien devra le garder dans une cage de bambous et de feuilles et bien le nourri avec du lait et des œufs, souvent à chaque pleine lune. Les bajangs aiment vivre à l’écart de la civilisation dans des forets denses.

     A partir de là ; le bajang appartiendra pleinement à son maître et lui obéira au doigt et à l’œil. Attention, si le bajang est mal traité, il se révoltera contre son créateur.

     Les corps utilisés pour introduire un bajang, sont souvent les enfants morts nés (être sans âme). Le vampire se développera dans ses organes. Souvent de sexe  masculin, il est reconnaissable sous l’apparence d’un putois (musang) ou d’un lézard (bajang ou badjang) avec des yeux oranges. Sous la forme humain, il serait comme un homme qui a trop vite grandit et vieillit. Il serait caractéristique avec sa peau brune, ses griffes et ses yeux oranges. Le bajang peut facilement se métamorphoser.

          Si jamais vous croisez la route d’un bajang, alors le malheur est à vos trousses (la maladie, le désastre…). Donc pour arrêtez ce danger, il ne faut pas tuer le bajang mais aussi la personne qui l’a crée. Il existe certains charmes ou barrières de protection (des arbres magiques). Pour ne pas que les bajangs approchent des enfants, il est de coutume de mettre des objets pointus prés des berceaux (les ciseaux par exemple).

    Les bajangs sont crées pour la défense contre les ennemis, ils peuvent attaquer ou donner la maladie. Certains achètent une arme à feu, d’autres élèves un monstre ! Il semblerait que l’on puisse hérité d’un bajang.

Remarque personnelle

   Vous avez remarqué que le bajang est classé dans les familles des vampires. Mais à mes yeux, ils auraient plus sa place dans la famille des familiers, il se nourrit d’œuf et de lait comme les lutins et les fées. Si vous êtes un bon maitre, il sera fidèle et docile, comme les êtres du petit peuples et les familiers.   Et pour finir, la paire de ciseaux dans le berceau, rituel typique d’Europe pour éviter que les trolls ou autres petits êtres vols un bébé.

Le bajang mythe malaisien ou cocktail d’histoire entre les européens et les malaisiens ?

0

Femme renarde

esprit chinois

 

femmerenard La femme renarde est un esprit bienveillant ou maléfique des croyances chinoises. Elle utilise le pouvoir (yin/yang) de la lune ou du soleil pour parfaire sa métamorphose. Elle peut être humaine, renarde ou les deux. Et elle se lie aux hommes (yang) pour puiser leur force et rester belle et immortelle. La femme renarde n’est pas toujours vu comme un « démon chinois« , mais elle en a les caractéristiques.

La femme renarde est une cousine des fées (créature du folklore européen), elle en a la morale et la beauté.

Les esprits malins

miniature Ying_Yang   Daji, était une femme renarde. Elle a vécu, y il a trois milles ans. Elle était une noble femme, mais elle fut donné au roi Di Xin (dynastie Shang). Elle devient sa concubine et sa favorite. Le roi en était fou, il oubliait sa place et la politique. Car il voulait absolument la satisfaire. Il fit venir pour une fête, un étang de vin et une foret de viande. Il fit écrire des musiques et des chants pour elle.  Daji était curieuse, alors le roi fit coupé les pieds à un homme qui ne craignait le froid, ouvrit le ventre d’une femme enceinte pour y voir l’intérieur. On la dit à l’origine du châtiment corporel, le paoluo (炮烙), cela la faisait rire. Elle fut exécuté quand la dynastie Shang tomba.

miniature Ying_Yang   les femmes renard seraient des vampires ou des mante religieuses, après avoir pratiquer l’acte sexuel, elle mange leur partenaire.

miniature Ying_Yang   les renards à 9 queues, viennent de l’Inde et sont toujours maléfique.

Les esprits bienveillants

     Quand elles sont bienveillantes souvent nous retrouvons une histoire d’amour avec un humain. Les contes sont très semblable aux histoires européennes entre une fée et un humain. Quand l’humain voit la vraie nature de sa femme ou la réduit à sa condition animal, le malheur s’abat.

miniature Ying_Yang   dans les textes de Liao Zhai (聊斋志异) nous retrouvons ses femmes renardes, bienveillante et sage, qui vivent dans les montagnes.

DSCN4301

0

Mythologie Chinoise

     Dans toutes les civilisations, les hommes ont conté le début de la vie sur terre. Les chinois peuplent la Chine depuis des  centaines de milliers d’années, le riz par exemple est cultivé depuis 6 000 ans. Il existe plusieurs versions de la genése, car les peuples ont juxtaposé leurs histoires sans en supprimer certains. Cependant, il semblerait que ces récits ne soient pas si vieux. Et serait une réinterprétation des mythes nordiques et indiens.

Pangu le géant

miniature Ying_Yang histoire 1 : Iyinyang(1)l a y fort longtemps, l’univers était un œuf. Un jour, il éclot et l’on voit apparaitre un ciel et une terre. Et au milieu, un géant Pangu, celui ci grandi pendant 18 000 ans. Quand Pangu le géant mourut ont voit apparaitre

de ses yeux, le soleil et la lune

de son sang, les rivières et les mers

de son souffle, le vent et les nuages

de ses membres, les reliefs et les monts sacrés

de sa voix, le tonnerre

Enfin de son corps, les premiers animaux (des parasites) et 3 augustes (des dieux).

miniature Ying_Yang histoire 2 : Il a y fort longtemps, l’univers était un œuf. Un jour, il éclot et l’on voit apparaitre un ciel rond et une terre carré. Le ciel et la terre était en lien par 4 colonnes. Il y vivait un géant, des animaux et un monstre Gonggong, ce dernier cassa un des piliers. Depuis, les astres sont obligés de voyager dans un sens unique. (une autre version de cette histoire, est avec un géant à forme de dragon « Không Lô et elle vient du Vietnam)

Il existe d’autres versions de la genése, car dans la fête de la lune, celle ci à une origine toute autre.

Les 3 augustes

miniature Ying_Yang yangyingFuxi ( 伏羲), le grand dieu

c’est un hybride (une tête humaine, un buste animal et une queue de serpent) , mais il peut prendre une forme complète ( humain, dragon, serpent ou tortue) .

Il est le dieu qui aider les dieux à passer de l’homme sauvage à l’homme civiliser. Il est le dieu qui instaura le mariage, les lois et la calligraphie. Il apprit aux hommes à cuisiner, à tanner les peaux, à travailler les métaux, à pécher et à chasser. Et enfin, il montra comme fabriquer une maison et où la placer.

il est marié à sa sœur Nuwa.

miniature Ying_Yang Nuwa (女娲) déesse mère

c’est une femme serpente mais elle peut prendre toutes autres apparences.

elle aurait crée les humains certains en argile et d’autres avec la pluie. Avec son mari, ils auraient fondé les bases du mariage, c’est une déesse bienveillante envers les humains. Elle aurait donné aux hommes, la fabrication de la cithare.

Elle est mariée à son frère Nuwa.démonchinois

miniature Ying_Yang Shennong (神農) dieu de l’agriculture

c’est un homme à tête de buffle (un bucentaure)

il enseignait aux hommes à cultiver le champ (carré, divisé en 4 et en plateau) et  a fabriquer des outils comme le houe et l’araire. Mais il apprit aussi la culture de certains produits, comme le riz et l’utilisation des plantes pour se guérir.

 

0

Les démons chinois

Kwei, Sié, Yaogai et Wang

démonchinois

     Ces « démons » sont des âmes perdues, vivant de préférence dans les montagnes, les forets et les déserts de la Chine. Ils ont l’apparence d’une plante ou d’un animal (ex: un chien ou une chèvre unijambiste ou un homme monstrueux) . Ils ont la capacité de posséder un humain, jusqu’à la maladie, la folie et la mort. Ils peuvent intégrer tous corps, même un balai. Ces esprits ont souvent mis la zizanie dans les calmes villages chinois.

     Il faut savoir, que pour les chinois les vampires sont le spectre de personne suicidé.

 

Les différents démons

 

      Ils existent des centaines de démons, toujours très différents les uns ou des autres. Je vous offre une liste très réduite des démons que nous pouvons trouver en Chine.

miniature chinoise   Baigu Jing (白骨精 ou Esprit os blanc), un esprit ayant l’apparence d’un squelette.

miniature chinoise démon-tigre: ils s’emparent le corps et l’âme de leur victime et vivent en lui.

miniature chinoise émó (恶魔)  veut dire démon ou diable, ce démon est européen et bien connue des chrétiens et des juifs, les chinois ont d’autres démons bien à eux.

miniature chinoise Mogwai (魔怪) veut dire fantôme. Ils ne sont pas des fantômes familiaux et ils sont là pour hanter les chinois. Ils se reproduisent pendant la période des pluies.

miniature chinoise Sia : esprits de la montagne

miniature chinoise Tch’eng houang ou Ch’eng huang (城隍 ou dieu de la ville) : un des plus puissants démon en chine. Il protège la ville, les murs et les fossés. Il est présent dans les affaires de la ville et pour les habitants avant et après leur morts. Il soupèse les bonnes et mauvaises actions. Les chinois lui vouent un culte pour le calmer et éviter les problèmes.

miniature chinoise Yaoguai ( 妖怪 ou monstre en français) : ils sont présent en chinois (yaoguai), au japon (yõkai) et en Corée (yogwi). Ce sont des démons, qui prennent l’apparence de plantes ou d’animaux ou se manifeste par un étrange phénomène.