0

Asanbosam et Sasabonsam

Vampire africain

AsambosamAsanbosam et Sasabonsam sont des vampires d’Afrique. Leurs légendes sont conté par le peuple des Ashantis (vivant au Togo, Côte d’Ivoire et Togo).

Les deux vampires vivent dans les arbres, ils sont suspendu telle une chauve souris par les pieds. Ils ont pour cela des griffes de fer. Ils attendent pendant des heures leurs futurs victimes, avant de leur tomber dessus. Ils mordent au cou leur proie, grâce à leur dents de fer.

Ils ont les œils rouge sang. Leurs différences est morphologique, Asanosam est de forme humanoïde tirant vers la chauve souris. Alors que Sasanosam est une chauve souris géante.

 

Publicités
0

Zombie

 Un mort vivant

 zombie

     Le Zombie est une personne ressuscitée qui a perdu sa conscience, son âme. Il n’est plus vraiment maître de lui-même et réponds à ses besoins primitifs ou à son maitre (un sorcier vaudou).

    Le Zombie fait partie de la grande famille des morts vivants, par extension le zombie peut se rapprocher du vampire (Europe), de la goule (orient), du gakki (asie).

     Le zombie, nous vient de la culture vaudou mais il semblerait que les zombies soient aussi des êtres vivants contaminés par un virus ou autres dans le folklore européen et américain du XXéme siècle.

Le Zombie et les rites Vaudou

    Le Zombie est originaire d’Afrique. Mais suite à l’esclavage, les Africains ont transporté leur culture et leur croyance en terre d’exportation. A l’heure actuelle,  nous retrouvons le zombie dans les rituels Vaudous du  Pacifique (Haïti) et des Antilles. La zombification par les rites vaudou, permet de redonner vie ou de contrôler un esprit.

     Dans les rituels vaudous, les zombies sont des morts ramenées à la vie par la magie (la nécromancie). Certains disent que ses êtres sont ensuite aux ordres du magicien qui les a ressuscité, mais cela reste à voir.Cependant, il y a aussi le cas du lavage de cerveau, la personne devient aussi dépendante du nécromancien.

     Enfin, pour les européens, les Zombies ne peuvent se balader que la nuit, ils ne mangent pas d’humains, mais ils doivent répondre aux ordres du magicien (ex : tuer, déplacer des charges…). Ils sont faciles à repérer, ils traînent les savates, leur  peau est plus ou moins décomposée et leurs yeux sont dans le vide. Enfin, pour sans débarrasser jeter leur du sel, ils se retourneront directement dans leur tombe et certains creuseront devant vous leur tombe.

Le Zombie, mythes et réalité

     Ilavandierel semblerait que nous pouvons réellement rendre quelqu’un totalement Zombie. Cette technique s’appelle « la zombification ». Donc des magiciens Vaudous utiliseraient de la « poudre à zombie ». La poudre à Zombie est un mélange de produits toxiques contenus dans la peau de certains crapauds et poissons, des plantes hallucinogènes, des métaux et de la poudre d’os humains.
Le magicien met la poudre dans un objet que la personne ciblait va avoir en contact sur lui pendant longtemps (ex : la chaussure). La poudre de Zombie va empoisonner la victime, elle sera presque morte. Aujourd’hui, la médecine se rentrait compte que la personne est en vie, mais dans certaines régions ou époques, ils n’avaient pas le matériel nécessaire. Donc les victimes étaient enterrées vivantes.
La nuit venue, le magicien déterre le corps. Lui donne un antidote. La personne dans un état de choc émotionnel et il est déshydraté, il sera en mode « zombie ». Le magicien n’a plus qu’à l’exploiter.

Recette du Zombie

    Pour créer un zombi, il faut un faux mort et un shaman. Le futur mort doit absorber un poison, un mélange de crapaud de mer, de cartilage de poisson globe, des fragments d’os d’enfants. En bref, un mélange de produits hallucinogènes ou de poison. La personne va tomber raide, sachant qu’elle va se prendre la cuite de sa vie. Le sorcier (bokor) attends que l’on déclare la personne morte ou qu’on l’enterre, pour voler le corps. Le nécromant donne un antidote, mélange de datura stramonium, bois-caca, bois chandelle. La datura va rendre le faux mort, complétement fou. La personne ne comprends alors plus qui elle est, sachant que la datura est plus forte que le LSD.

Le Zombie et le cinéma

 

     Depuis les années 1930, le cinéma a utilisé de nombreuses fois la légende du zombie et du bajang (vampire). Le style de ses films est fantastique mais ce sont surtout des films d’horreur, très gore. Les scénaristes se dépassent en scène monstrueuse, avec des zombies, mangeur d’homme, aux visages décomposés et à la démarche bancal. Au fil du temps, les zombies ne sont plus affecté par magie mais par tous un tas de virus.

     Je n’aime pas les films d’horreur mais vous retrouverez dans les films quelques films de zombie.

horribleenfant

Cet article est à titre informatif. Les produits citaient dans l’article, sont extrêmement toxique et nuisible pour la santé, ils ne doivent être consommé sous aucun prétexte.

0

Génie, djinn et Jinn

Esprit protecteur

 lampe-et-reve

 

 

     Le génie a différentes définitions, en latin il veut dire « générer », dans le sens de la création. Donc c’est l’aptitude de certaines personnes à effectuer des choses avec créativité. C’est aussi un esprit bon ou mauvais pour les Européens, qui les accompagne dans leur destinée. Le génie de la lampe magique s’appelle un djiin ou jinn, il a des traits communs mais physiquement il est fort différent du génie européen.

Le génie en Europe 

     En Europe, le génie est dit « familier » ou démons familiers, divinités tutélaires, protecteurs ou esprit gardiens. Physiquement, il ressemble à un petit homme, souvent confondu avec un lutin, mais cela n’est pas toujours très loin de la vérité.pixie-contant-un-reve

     Le génie est apparut chez les Romains (Antiquité). Il était décrit comme un esprit protecteur ou gardien des foyers. Il le représentait par un jeune homme ailé ou  homme serpent. Le génie était l’âme physique d’un individu, donc il naissait et mourait avec lui. Sa fonction était de guider la personne dans sa vie.

     Puis au cours de l’histoire, le génie a frappé à de nombreuses portes comme Paracelse, Catherine de Médicis, Napoléon… Le génie avait alors pour caractéristiques de communiquer uniquement avec ceux qu’il protégeait ou parlait indirectement par les rêves. Chez certains, ils provoquaient des sensations étranges quand ils faisaient quelque chose de mal.

 

♦    Origine Fantomatique ? Le génie est dit esprit gardien, donc nous avons cette approche de l’au delà.

♦       Origine faérique ? Le mot fée vient de fata la destinée, le génie européen aide dans la destinée. De plus, il est de petite taille donc fait penser à un lutin. Enfin, certaines dames blanches sont des fées, qui annonce des malheurs.

 

Le génie en Orient

 

  

     Un jinn ou djinn est une créature de la mythologie arabe, qui n’est ni bon, ni mauvais, influençant sur la destiné tout comme nos génies familiers. Même si dans les légendes, la plus part tirer des textes sacrées (bible…), le jinn est souvent masculin, il se reproduit portant avec le sexe opposé et il a une longue vie, d’environ 300 ans. Ce sont de plus, des esprits invisibles dotés de pouvoirs surnaturels. Leur force est supérieure à celle des hommes ainsi que leur vitesse de déplacement qui peut être quasiment instantanée. Les démons (Shayatin) sont de mauvais djinns.

 

theiremagique♦      Chez les sémites : Les jinns représentent une autre race habitant la terre, ce sont des sortes d’esprits qui habitent les endroits déserts, les points d’eau et les forêts. Ils prennent différentes formes animales ou de serpentes.

 

♦      Chez les islamistes : ils ont été créés à partir d’un feu subtil (comme l’être humain l’a été à partir d’argile).

 

     Le folklore Arabe est riche en génie. Dans l’ouvrage, « les contes des milles et une nuit », nous retrouvons  différents génies.

 

♦      Dans « Aladin et les 40 voleurs », le  génie influence directement sur la destinée, en proposant 3voeux.

♦      Dans « le pécheur et le génie », le génie est enfermé dans une cruche, car il a désobéit à Allah.

♦     Dans « Le Livre du pouvoir »,  Ampharool est le jinn qui peut enseigner au magicien le secret du vol

 

Le génie en Égypte

dieu-egypte     Baba est un génie de la fertilité. Nous pouvons le retrouver dans l’iconographie sous forme d’un singe ou d’un chien roux. Il est comme ses copains, un protecteur, car il a pour charge de protéger la barque du dieu Rê. Baba est dit colérique et imprévisible.