0

Déesse du grand froid

Divinité du la saison froide

Les déesses de l’hiver sont de froide femme mais pourtant elles sont fort utilité dans le déroulement des saisons et des cultures.

deesseneige Bertha, déesse de la neige et de l’hiver dans la mythologie germanique

Elle est vu comme une bonne déesse, qui protège les enfants mort né.

Chioné, divinité de la neige ou blanche neige dans la mythologie grecque.

Il existe deux Chioné dans la mythologie grecque, la première est fille de Borée (dieu du vent du nord), elle eu un fils qui fut élevé par Poséidon. La seconde fut aimé d’Hermès et d’Apollon, elle s’en venta à Artémis qui la tua d’une flèche. Son père Dédalion se jeta d’une falaise à l’annonce, il fut transformé en faucon pour éviter qu’il meurt.

Morana, déesse dans la mythologie slave. Elle apporte l’hiver, la maladie et les cauchemars.

Dans plusieurs pays Slaves (Slovaquie, Pologne…) il est toujours de coutume de faire un sacrifice pour que le printemps revienne. Donc, il noie une mannequin « la Marzanna » dans une rivière. En France, on retrouve un fête identique, qui est le carnaval (mardi gras), on brule le mannequin pour les même raison.

Skadi, géante dans la mythologie Nordique. Elle symbolise l’hiver et la montagne.

Elle est la fille du géant Thjazi (qui a kidnappé la déesse idunn, une gardienne des pommes d’or), sa mère est inconnue. Son père fut tué par les Ases, elle était furieuse. Après négociation, elle se maria à la personne qui avait les plus beaux pieds, Njord (dieu des mers et des vents). Le mariage ne marcha jamais, l’un voulait la mer, l’autre la montagne.

Elle aurait donné son nom à la Scandinavie mais le mystère plane.

Publicités
0

Domovoï

Esprit de la maison

domovoiDans la mythologie et le folkore des pays Slaves, nous trouvons un familier, un esprit, un cousin des lutins, le Domovoi et sa femme la Volossatka. Il est un protecteur de la maison et de la famille. Il vit prés le l’âtre ou dans les écuries au chaud. Pour le garder il est conseillé de lui laisser à manger et de garder le foyer propre. Mais aussi, il serait attirer par les personnes respectueuses des autres et des animaux.

Il n’est pas visible le jour, il ne vit que la nuit. Souvent se sont ses yeux rouge qui sont aperçus dans le noir . C’est un être très secret et discret. Certains l’ont vu mais ces témoignages sont étranges car dans le jour, il est invisible. Nous pouvons donc imaginé qu’il ressemble à un lutin ou  un nain, avec un corps de petit taille trapu.

Un indice qu’un familier se cache dans la maison et que les chevaux sont en bonne santé et parfois leur criniéres sont tressés. Certains disent qu’ils entendant la maison rire.

Nous pouvons facilement le classer dans les familier. Il est très fidèle à sa famille. Donc si une famille doit déménager, il suffit de lui laisser une paire de soulier en bois prés de la cheminée, il se cachera dedans. Tout comme la banshee, l’esprit va avertir ses proches d’un danger. Il étrangle, étouffe ou fais des misères la nuit (fais claper les portes, grincer les parquets, hennir les chevaux…..). Le but n’est pas de tuer ses protégés mais de les avertir d’un danger.

Le premier Domovoi était le fils de Rod, un dieu unique Slave (créateur de la vie). Aujourd’hui, nous le retrouvons dans différentes maisons, alors c’est surement sa descendance. Certains diront une évolution de la croyance et de l’histoire de base.

0

Kochtcheï

le non-mort

     CADRE-fantome-3      Le Kochtcheï est le «  »démon«  » des histoires Slaves… Il faut se dire que Kochtcheï est un esprit malfaisant, princesserussequi n’a pas de forme précise, comme un fantôme, un brouillard avec des yeux. Parfois, il est décrit comme un démon, un dragon, un serpent, mais cela est plus pour lui donner une forme. Il est dit immortelle, il ne semble pas marcher, mais plutôt voler.

Le seul moyen de détruit un Kochtcheï est de trouver l’artefact qui contient son énergie et de le brisé. Il est dans un œuf, un animal, un objet…..

Dans les contes, le Kochtcheï arrache la princesse et l’enferme. De plus, Baba yaga et le Kochtcheï ne sont jamais ensemble. Dans de rare cas ils sont mari ou femme ou frère ou sœur. Mais cela semble étrange car Baba Yaga a un corps et fait partie du monde des vivants alors que Kochtcheï fait partit des morts.

 

0

Dragon Russe

Serpent du Mal incarné

     Dans la mythologie Russe, le dragon est vu comme du serpent, un démon. Car la Russie est placé entre deux continents et deux visions fort différente du dragons. Le dragon européen est de feu et celui de l’Asie est d‘eau. Le dragon Russe est la lutte entre le mal et la virginité.dragon-rouge

Tchoudo-Youdo

Ce dragon est associé au mal et aux malheur. Il prend la forme d’un dragon ou d’une baleine. Il est vu sous sa forme dragon, avec plusieurs têtes (souvent 6). Il vit dans le milieu aquatique donc ne crache pas de feu. Les sauroctones les traquent et trouvent souvent leur nid sous les ponts. Ils les tuent avec des sabres (épée utilisait en Russie) ou des massues. Il est écrit plusieurs techniques de mise à mort car ils ont plusieurs têtes et celle ci repoussent comme pour l’hydre.

Zmeï Gorynytch

Dragon d’eau a trois têtes qui vit dans les montagnes, il a pour caractéristique de dormir sur son trésor. Son trésor est composé de pièces, d’objet précieux, mais aussi d’humain souvent des princesses et des chevaliers. Il peut être mesquin car il a la capacité de se métamorphoser en humain, balai ou rocher.

0

Baba yaga

esprit de la foret

 

babayagaBaba Yaga est une personnage majeur des histoires russes, slaves, roumaine…. Elle porte différents costumes (chasseresse, mendiante, vieille femme….). Elle apparait dans différentes histoires, à différentes époques.

Du mon point de vue, c’est une fée. Elle représente la foret, comme une déesse ou une nymphe. Elle ne connaissant ni le bien, ni le mal. Elle a pour mission de guider le héros vers sa destinée. Alors elle sera un obstacle ou une bénédiction, elle sera multiple et toujours présente.

Baba Yaga peut être dangereuse, elle est parfois une ogresse ou elle peut tuez car vous avez marcher sur une brindille. Pour la reconnaitre, c’est plutôt simple, elle est décrite comme une femme mais avec des pattes d’oie ou de poule. De plus, Baba Yaga est une « mère », elle aurait des filles, des sœurs, des nièces…. L’entourage proche de la fée Slave ne se compose pas d’hommes, c’est une société matriarche. Les hommes si ils sont présent n’ont pas d’autorité, ni de droit sur les terres de la Baba Yaga. Cependant, ils sont souvent le coté sombre et ténébreux des esprits de la foret, le mal incarné.

 

0

Fontaine de Jouvence, de vie ou d’immortalité

Fontaine aux propretés magiques

 

     Les deux plus grandes peurs de l’homme est la mort et de la vieillesse, alors il a cherché des eaux miraculeuses ou il a tenté de la crée (la pierre philosophale, qui donne l’eau de vie). La fontaine de Jouvence, de vie ou d’immortalité est une source qui a le pouvoir de faire rajeunir, de donner la vie à un corps mort ou d’offrir l’immortalité.

 fontaine-de-jouvence

Fontaine mythique

♦   Dans la Bible, il est conté qu’il y a une source au cœur du Jardin d’Eden.

♦   Dans la mythologie nordique, la fontaine du savoir s’appelle Mimir. Le dieu Odin a perdu un œil en échange du savoir.

♦   Alexandre le Grand aurait cherché désespérément une fontaine de vie dans son voyage vers l’orient, mais il s’est épuisé à la chercher en vain.

Fontaine réel

♦   La fontaine de Jouvence (France, Bretagne, Ile et Vilaine, prés de Paimpont): autrefois, les nouveau nés étaient béni, le jour du solstice d’été (fête de la st jean) et enregistré dans un registre. Les enfants qui n’avaient peu être enregistré, étaient bénis l’année suivante, donc rajeunissait.

♦   Lourdes (Hautes-Pyrénées, France), cette source ne donne pas le vie ou l’immortalité, mais elle est dite guérisseuse.

Eau vive et eau morte

Dans les contes Slaves (Russe, Roumain….), il existe une eau vive ou de force qui est utilisé pour guérir, recoller un corps, redonner vie à un être. Mais il existe son opposé, l’eau morte ou de faiblesse, qui a de dure conséquence si elle est bu. Cependant les deux sont toujours associé, une dualité qui guide la vie.