0

Lion de fo

gardien des lieux sacrés

lion-foEn Chine, depuis deux milles ans, les lions de Fo sont des statues représentant un lion (shī ), elles sont placés devant les lieux important (temple, tombe, palais….), en matière noble marbre, jade…. Souvent par deux, elles cadrent la porte.

A gauche la femelle (le yin) avec son petit sous sa patte (symbole de l’éducation). Elle est la protectrice des personnes dans le temple, le palais….

A droite, le mâle (le yang) sous sa patte, une grosse boule ( symbole de la suprématie). Il est le protecteur des valeurs et des biens du lieux.

Mais d’où vient cette idée ? Il semblerait qu’elle vienne d’Inde, le lion symbolise la royauté et les 4 points cardinaux. De plus, en Inde du nord et au Népal, il existe une légende autour d’un lion des neiges, qui représente le courage. En Chine, il n’y a pas de lion et encore moins dans le nord du pays (ils fait très froid).

Les empereurs doivent montrer leur force et cela passe par les monuments, les statues, alors il utilise cet animal pour dire « moi l’empereur, je suis supérieur à vous tous ».

Chien ou lion

Jusqu’au 17éme siècle, on parlait de « Chien de Fu-Lin » pour parlait des lions de Fo. Les empereurs comme beaucoup de roi d’Europe avaient une horde de chien, pour la chasse ou le plaisir.

Le chien dans la culture chinoise est symbole de loyauté et de sagesse.

De plus, l’animal est dit lion car il a un manteau hirsute. On peut se demander, si le lion n’était pas un « chow chow ». Cette race de chien est originaire de chine, il a une couverture de poil impressionnant, une tête de lion. Et c’est une des races de chien, les plus vieille.

 

Publicités
0

Yéti

Homme singe des montagnes de l’Himalaya

 

      Au Népal, une vieille légende raconte qu’un peuple d’homme singe ou homme ours habite les montagnes. Ces hommes s’appellent « Metoh Kangmi » ou « megoi » ou « Yétis », alias l’abominable homme des neiges.

yeti

 

      Le Yéti appartient à la grande famille des animaux fantastiques et des légendes populaires. Le Yétis ne se laisse pas regarder. Cependant, beaucoup de témoins disent avoir vu une masse ou un très grand homme marchant dans un brouillard de neige. D’autres l’auraient vu de plus prés, ils l’ont décrit comme un homme mi ours ou mi singe. Tous les témoignages concordent sur un point, il est de très grande taille, laisse des empreintes dans la neige de 15 à 45 cm de long. Mais à cette variation de pointure de pied, les Népalais ont une explication, ils existent trois types de Yétis, le petit, le moyen et le grand (l’enfant, l’ado et l’adulte).

      Il faut dire que cet homme est présent dans différents continents, nous retrouvons le basajaunak (Pays Basque), le big foot (Etats Unis) et Almasty (Caucase).

      Jusqu’à aujourd’hui malgré l’analyse des scientifiques, de nombreuses dépouilles retrouvées et classées comme « Yétis », celui-ci n’a pas été encore découvert, donc le mystère reste entier.